Leslie O’Meara

Artiste peintre

Librement inspirés de nouvelles facétieuses écrites au XVIème siècle par un moine de l’abbaye de Mortemer, Philippe d’Alcripe, je présenterai, lors de ma prochaine exposition à la Galerie Adrienne Desbiolles, de mars à mai 2019, une nouvelle série de dessins animaliers à l’encre.
Dessins -2 2018

DSCF2299Ouverture exceptionnelle pour les Journées Européennes du Patrimoine de l’Espace Carrara à Carrières sur Seine (78) les 15 et 16 septembre 2018 pour laquelle j’ai réalisé une fresque de 4 mètres de long et 2 mètres de haut, « La Bergame retrouvée », en hommage aux migrants italiens qui ont travaillé dans cette carrière depuis les années 1930. Carrière de pierres depuis le Moyen-Age, utilisée pour l’édification de la Basilique St-Denis, et jusqu’au 19ème siècle avec les immeubles haussmanniens, elle est devenue champignonnière au 20ème siècle et elle est maintenant un centre d’art. Visites guidées quelques samedis dans l’année par l’association Arts & Histoire.

Fresque murale réalisée dans les anciennes carrières de pierres de Carrières sur Seine, août 2018

 

Présentation de mon installation « la Géothèque », au milieu d’un champ en friche, on trouve une bibliothèque remplie d’objets qui ne sont pas des livres, mais des petits paysages de Beauce peints sur des pavés de bois, que l’ont peut lire et manipuler pour retrouver les grands horizons de la plaine.
Installation en mai 2018

La Cabane de la Reine Zénobie

Leslie O’Meara et Victoire Costes

Une cabane apparaît dans un jardin public. Elle prend pour support un arbre originaire du Moyen-Orient, le grenadier, bien acclimaté à la météo parisienne. Cette cabane est le refuge onirique de la reine Zénobie, exilée de Palmyre en Syrie, lieu d’un échange entre Orient et Occident.

Les rêveries des promeneurs et des visiteurs, adultes et enfants, tout comme celles de la reine, sont accueillies dans cet espace joyeux et insolite.

http://www.legeniedelabastille.com/evenements/les-jardins/dernier-jardins/

img_5753

Le château de Maillebois est un majestueux édifice de la Renaissance dont le parc est entièrement voué à la chasse. A l’occasion des journées du Patrimoine, samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015, Leslie O’Meara et Victoire Costes, ont choisi de revisiter de façon poétique et décalée le thème du piège. Elles présentent huit installations mêlant textile, sculpture et peinture que l’on peut découvrir dans le parc, et, en parallèle, elles exposent des oeuvres sur toile ou sur papier en lien avec ces installations dans l’Orangerie du château. 

hutte